logo rambert

banniere3.jpg

En circuit de Rosaly à Rosaly

En ce 22 août 2019, il n’y a eu que Jacqueline Delacrétaz et moi, pour effectuer le traditionnel circuit de fin août, partant et arrivant à Rosaly. Partis à 0930 de Rosaly, sous un ciel couvert, nous avons d’abord marché en direction de Rathvel. Arrivés aux Pueys, nous renonçons à monter plus haut vers Incrota et Vuippay, comme prévu, à cause des pluies de la veille, qui doivent avoir rendu ces hauts pâturages impraticables.

Nous avons donc obliqué à flanc coteau sous bois en direction de la Cuva, où nous sommes arrivés à 11 h. Et là, nous constatons que le soleil est revenu. Aussi, plutôt que de rentrer directement au chalet, nous sommes remontés à Borbuintze, avant de redescendre sur le col de Joncs, et de rejoindre Rosaly à 12 :30. Mais en route, nous avons rencontré des champignonneurs dont l’un avait rempli son panier de bolets. Plus loin, on a même rencontré un professionnel, quoique moins chanceux que le précédent. Et Jacqueline a trouvé près du Radzy un bolet des pins gros comme un lampion de 1er août et en bon état. Autre surprise, et de taille : Au parking du téléski de Borbuintze, il y avait des pans entiers de chalet, amenés là par d’énormes véhicules spéciaux. Et un hélicoptère faisait la navette pour les transporter en un endroit où ils se faisaient probablement assembler comme des pièces de LEGO.

De retour au chalet, nous avons retrouvé les non-marcheurs, qui nous attendaient en essayant d’allumer le feu dans le nouveau grill extérieur. Pas toujours facile à maîtriser. Il faut s’y faire. Mais rassurez-vous : on a tous réussi à griller nos tranches de viande ou nos cervelas. Il y avait là Jean-Claude Aguet et sa fille, puis Rose-Marie Duport, Simone et René Groux, Suzanne Haefliger, Danièle et Willy Moser, Marceline Nissile, Philippe Vittoz, Marie et Pierre Widmer. Tout ce petit monde s’est attablé autour de la nouvelle table extérieure en bois massif, dont la dimension avait l’air d’être faite pour nous. C’était superbe. Après le café, les plus mordus se sont défiés sur le terrain de boules.

Excellente journée, menée dans une bonne humeur communicative, comme chaque fois qu’on organise quelque chose au Rambert. Merci à Jean-Claude Aguet, qui s’est chargé de l’accueil des non-marcheurs au chalet, en fin de matinée.